Notre retraite au Mexique dans la presse …

Le point, mars 2021

J’ai beaucoup de gratitude pour la semaine que nous avons co-organisé avec Ombeline et Tiffany, au sein de La Casa Leone.

Yoga, hypnose individuelle et collective, ateliers sur la loi de l’abondance et de la manifestation, atelier de pleine conscience, sound healing, cérémonie de pleine lune… (une pleine lune en Vierge, mon signe… et selon Tiffany, le signe de la guérisseuse, celle qui sait prendre soin d’elle-même pour prendre soin des autres, qui possède des qualités d’observation, de pardon, d’écoute, celle qui est dévouée, délicate et analyse minutieusement les petits détails que certains trouvent insignifiants… tout moi :))
Autre ironie du sort, la pleine lune est un moment de pardon, de gratitude. Le moment idéal pour laisser au passé ce qui n’est plus, et laisser entrer l’amour. Parfait timing, c’est exactement ce dont on avait toutes besoin!

Cette semaine fut magique, autant sur le plan professionnel que personnel.

Bien que l’on soit dans un rôle d’ « organisateur », il se crée un lien très fort entre toutes les femmes pendant une retraite.
Il n’était pas toujours facile pour certaines de s’exprimer au début, de partager des choses intimes, lors du cercle d’ouverture par exemple que l’une d’entres elles a même comparé à un cercle d’AA!!
Par pudeur, timidité, discrétion, certaines peuvent rester en réserve, même être un peu sceptique…
Puis après quelques jours, il se passe quelque chose de magique, d’extraordinaire, on sort de sa coquille pour venir éclore et alors là, on commence à se lâcher, on ressort les vieux dossiers (les mêmes que l’on pensé avoir enterré depuis bien longtemps pourtant), et on se transforme. Comme lorsque la tortue sort sa tete de de sa carapace, le visage sort du cou, le cou des épaules. On prend quelques centimètres, on retrouve le sourire, l’envie de rire,… C’est à partir de là que la magie opère.

J’ai déjà parlé des effets du yoga kundalini dans l’interview sur le blog d’Ombeline et à quel point cela a transformé ma vie.
Trouver le confort dans l’inconfort, la stabilité dans l’instabilité…On touche au spirituel, on touche au sacré sans procession ni vocation.
Le Kundalini et l’hypnose ont littéralement transformé l’ancienne névrosée borderline en la personne heureuse et épanouie que je suis aujourd’hui.
C’est l’effet de conscience modifié qu’apportent ces deux pratiques qui m’ont aidé. L’EMC, en déconnectant le mental de ses automatismes inhibiteurs, de ses peurs, de ses angoisses, permettrait de prendre du recul par rapport à son « je » présent, offrant l’espace idéal pour toucher à une forme de réalisation de soi grâce à un élargissement de la vision ou de la compréhension de soi.

Et pourtant, c’est lors de la cérémonie du cercle de pleine lune que j’ai eu ma plus grande révélation de la semaine, qui marquera ma vie d’une pierre blanche.
Il fallait brûler des petits papiers pour les jeter dans le feu sacré avec écrit dessus tout ce dont on souhaite se débarrasser… Cette étape est réalisée après récitations de prières, mantras,dans l’observation et la montée de l’énergie du groupe, dans les sons et la chaleur, chacune se relie se laissant toucher par sa beauté, sa force, sa joie, sa lumière, je suis à ce moment là complètement en transe!! ), et ce qui sort du plus profond de mes tripes est la pleine reconnexion à moi, et la pleine ACCEPTATION de moi-même.
Torrent de larmes « et merde je suis organisatrice, je peux pas pleurer comme ça devant mes clientes » … j’avoue que cette pensée traverse mon esprit, rapidement et puis disparaît.
Et voilà que ce n’est pas fini, on passe à l’exercice égocentrique, difficile et pourtant si salvateur, de temps de parole de 3mn (chronométré!) par personne pour raconter ce que l’on a vécu, où l’on ne doit parler que de soi et de ce que l’on ressent… et me voilà partie à parler d’ombre et de lumière, de loup blanc et de loup noir, à quel point j’étais fière d’avoir dépasser mes années sombres pour être aujourd’hui ce rayon de soleil (pas moi qui le dit, c’est elles!!!)
La honte (l’impression d’être Jean Claude Van Damme à ce moment là!), … ou peut-être pas du tout au contraire.
Peut-être que ce discours qui tend à pardonner et accueillir toutes ces multiples personnalités vient résonner en chacune des femmes qui sont autour de moi, et qui me regardent alors avec beaucoup de compassion. Ces femmes avec qui chaque histoire peut résonner avec la mienne. Ces femmes avec qui je suis unie.
Nous sommes souvent plusieurs dans le même corps; la dualité, la multiplicité de personnages réunis dans un seul et même corps peut être difficile à gérer. Elles me comprennent.
Lors de ce cercle, les larmes ont beaucoup coulé. Pour la plupart d’entre nous, c’était des larmes de soulagement. Un chapitre venait de se finir.

Quand on est thérapeute, on reçoit, autant que l’on donne.
Il y a des séances inoubliables, dans lesquels je ressens une telle complicité et résonance avec mes clients. C’est pour cette raison que j’aime autant ce métier.
Alors merci aux belles âmes que j’ai rencontré lors de cette semaine, merci à vous toutes, car sans vous, l’aventure ne serait pas possible.

Ce n’est que le début.

+41 78 634 2611

Lundi-vendredi: 08h00 - 20h00
Samedi: 08h00 - 17h00
Dimanche: sur rendez-vous

© 2020 Margaux Houzé.