Top 5 des idées reçues sur l’hypnose!

Quand je parle d’hypnothérapie, il y a des phrases récurrentes du style « sur moi cela ne marche pas », « c’est vrai qu’on peut perdre le contrôle quand on est sous hypnose? » , « essaie de m’hypnotiser là tout de suite on va voir si ça marche » … et cela me fait toujours sourire!
Il est surprenant de voir qu’une thérapie aussi efficace que l’hypnothérapie ne soit pas encore suffisamment démocratisée. Il est aussi surprenant de voir que cette pratique peut faire peur, voir déranger.
Essayons d’éclaircir un peu le phénomène de l’hypnothérapie, qui n’a rien de magique!

Idée reçue n1: « J’ai essayé, sur moi cela ne marche pas! »
Et oui ! Il y a pas mal de personnes qui pensent obtenir des résultats mirobolants avec une seule séance d’hypnose! Faire une séance d’hypnothérapie et dire « Ça ne fonctionne pas », c’est comme aller à la salle de sport UNE fois et s’étonner de ne pas avoir changé de silhouette. Certes, l’hypnose est une thérapie brève et ne nécessite pas particulièrement un suivi sur plusieurs mois mais brève signifie que l’on peut atteindre son objectif rapidement (entre 1 à 10 séances). Il est rare qu’une problématique soit réglée en une séance. Figurez vous que ce n’est pas que « l’hypnose ne fonctionne pas sur vous », cela signifie que le travail doit être approfondi! Soyons patients et réalistes! Gagner en confiance en soi, se libérer d’un trouble alimentaire ou gagner en sérénité demande du temps et du travail!
C’est pourquoi je prescris aussi certains exercices à faire entre chaque séance.
Pour qu’il y ai un suivi, pour avancer, pour laisser le temps, pour l’ancrer dans le durable, persistez pendant plusieurs séances!

Idée reçue n2: « Est ce vrai qu’on perd totalement le contrôle en séance d’hypnose? »
Et non! Une personne sous hypnose garde totalement le contrôle de la situation, les personnes suivent généralement consciemment la séance d’hypnose et peuvent même la raconter – souvent plus les premières fois par vigilance – il peut arriver par la suite que la partie consciente – quand elle est totalement CONFIANTE et RASSURÉE- vagabonde en pensant à autre chose qu’en m’écoutant et cela n’a pas d’importance. L’état hypnotique renforce en réalité un état de rêverie et de relaxation dont nous faisons l’expérience au quotidien sans nous en rendre compte!
Lors d’une séance, je crée seulement les conditions qui permettent d’entrer dans un état de dissociation, on parle de « transe », qui amplifient seulement l’émergence d’images, d’impressions, de sensations. Je vous accompagne vers cet état puis sollicite votre imaginaire en vous proposant de nouvelles images, de nouvelles visualisations pour provoquer des changements!
Si vous êtes mal à l’aise, vous pouvez tout à fait sortir de l’état hypnotique. Mais très souvent, sans confiance, pas de transe!

Idée reçue n3: « Tu as un don pour faire ce métier? C’est un peu comme le magnétisme non? »
Malheureusement, le statut d’hypnothérapeute n’est pas encore tout à fait réglementé. Il n’existe pas de cursus officiel. C’est ce pourquoi il est bien de se renseigner sur la formation de votre thérapeute. La capacité d’hypnotiser est un savoir-faire qui se travaille et qui s’apprend, pour pouvoir pratiquer. Malgré ce que l’on pourrait penser ,il ne faut pas de don pour pratiquer l’hypnose, il faut juste de la pratique pour améliorer ses connaissances.
Mon hypersensibilité me permet de me servir de mon intuition en plus de la formation que j’ai suivi. Sachez que pour toute thérapie, le plus important est d’avoir un bon contact avec son thérapeute!

Idée reçue n4:  » C’est toujours les mêmes séances d’une personne à l’autre »
Les séances ne sont pas identiques pour chaque client, c’est même l’inverse! Chaque séance est unique, et c’est ce pourquoi l’anamnèse – la discussion qui a lieu avant chaque séance d’hypnose- permet d’identifier et donner des pistes sur la séance qui suivra. Vous détaillez votre problématique, vos souvenirs, vos blocages, et c’est ce qui permettra de structurer la séance. On peut considérer qu’il existe une thérapie pour chaque personne. Bien que l’on utilise des protocoles de base, cela laisse une grande ouverture pour le reste de la séance.

Idée reçue n5: « L’hypnose marche mais impossible de m’auto-hypnotiser »
Toute hypnose est une forme d’auto-hypnose! Et comme nous l’avons vu plus haut, toute personne est hypnotisable car il s’agit d’un état naturel. Il suffit juste de faire confiance et de ne pas être dans la résistance (c’est surtout ça le plus dur!)
Le véritable pouvoir de transformation ou de guérison se trouve dans l’esprit de la personne hypnotisée, et non dans l’esprit du thérapeute!
Donc en apprenant quelques techniques, particulièrement celle d’apprendre à rentrer en état dit hypnotique, il est tout à fait possible d’interpeller soi-même son inconscient pour y remettre les choses en ordres et se donner la possibilité de s’épanouir.
Ce n’est pas un exercice facile mais avec de la régularité et de la pratique, l’auto-hypnose est un outil efficace et utile pour toutes les petites choses du quotidien!
Si cela vous intéresse, participez à mes ateliers d’auto-hypnose!

Prochaine date d’initiation à l’auto-hypnose: le 30 mai 2022 de 17h à 19h30

+41 78 634 2611

Lundi-vendredi: 08h00 - 20h00
Samedi: 08h00 - 17h00
Dimanche: sur rendez-vous

© 2022 Margaux Houzé.